ROTORUA – PREMIÈRE JOURNÉE

Jeudi 05 janvier 2017

Lorsque nous arrivons à Rotorua, en ce début de matinée, un ciel bleu se déploie au-dessus de nos têtes tandis qu’une odeur de soufre, pareille à celle des œufs pourris, vient nous accueillir dès l’entrée de la ville. Rien d’étonnant, puisque nous nous trouvons non loin du Parc Kuirau, une réserve géothermique, d’où les émanations se dégagent. L’odeur nous accompagne et s’intensifie au fur et à mesure que nous avançons. Le ton est donné.

Au premier abord, la ville est dépourvue de tout charme. Des entreprises et des magasins sans attrait se succèdent le long de la route principale où de nombreuses voitures circulent.
Mais, en atteignant le centre, un nouveau visage se dévoile alors. L’endroit devient très mignon avec des petites rues bordées de boutiques où des passants déambulent tranquillement.
Arrivés au milieu de la place, un grand sapin joliment décoré se tient  sur un beau trottoir de briquettes rouges, entourés d’arbres et de plantes.
L’endroit est très agréable !

Rotorua centre ville

Le centre de Rotorua

Nous avons hâte de découvrir toutes les merveilles naturelles qu’offre Rotorua. Ses activités géothermiques, ses dix huit lacs d’origine volcanique, ses sources d’eau chaude et sa superbe forêt figurent parmi les richesses de cette ville.

Nous nous dirigeons alors au niveau du lac Rotorua (d’une superficie de 80 km²) afin d’entamer la balade d’environ deux kilomètres (aller-retour) qui permet de le longer.
Nous nous garons non loin du magnifique musée que nous ne manquons pas de contempler avant de débuter notre promenade.

Musée Rotorua

Suite au tremblement de terre du 14 novembre 2016,
le musée est fermé jusqu’au moins avril 2017

Nous venons à peine d’entamer les premiers mètres que nous sommes déjà sous le charme. L’eau du lac est magnifique, d’un blanc opaque, tandis que le sol qui l’entoure est composé de roches blanches et rugueuses dans laquelle des trous sont gorgés d’eau bouillonnante.
Il est malheureusement interdit de s’y baigner ou de s’en approcher (l’endroit serait dangereux du fait de son activité géothermique) mais il n’en demeure pas moins superbe.

Lac de Rotorua

Formé il y a 200 000 ans par une éruption et rempli au fil des siècles,
le lac fait 16 kilomètres de diamètre


Lac de Rotorua

Le lac Rotorua est le deuxième plus grand lac de l’Île du Nord


Lac de Rotorua

En Maori, “Rotorua” signifie : Le deuxième lac

Le lac s’avère être assez atypique car celui-ci est divisé en deux parties de façon distincte.
Comme nous pouvons le voir sur la carte ci-dessous, il est composé, d’une (petite) part, de cette eau blanchâtre et, d’une autre, d’une belle eau bleue quasi transparente. (Mais nous n’avons malheureusement pas réussi à en trouver la raison…)

Lac Rotorua

Lac Rotorua

La grande majorité du lac est bleue

Après un peu plus d’une heure de balade, à apprécier la beauté du paysage et à observer les nombreux cygnes noirs du lac, nous regagnons notre voiture et reprenons la route, direction Kerosene Creek.

Kerosene Creek est une rivière dont l’eau est naturellement chaude du fait de son activité géothermique.
Lorsque nous arrivons, quelques autres voitures sont présentes mais le parking n’est pas bondé pour autant.
Nous nous préparons, enfilons nos maillots de bain et rejoignons le petit chemin qui mène à la source. La plupart des personnes est réunie au même endroit, où une petite chute d’eau donne l’effet d’un jacuzzi naturel.

Nous concernant, nous partons à la recherche d’une place plus tranquille afin de profiter de l’endroit en amoureux, loin du bruit et de la foule.
Nous marchons quelques mètres supplémentaires et tombons alors sur une petite crique où il n’y a personne. C’est parfait !

Impatients, nous posons nos affaires et souhaitons de suite nous immerger dans l’eau, mais le contact avec cette dernière nous ralentit dans notre hâte.
En effet, l’eau est vraiment chaude, et notre corps a besoin d’un petit temps d’adaptation avant de s’y introduire complètement.
Adorant particulièrement les eaux très chaudes, je me plonge rapidement dans la rivière, rejointe quelques minutes plus tard par Vincent.

Le moment est extrêmement agréable ! Entourés d’arbres et de verdure, nous barbotons paisiblement dans une eau aux couleurs de cuivre dont la chaleur (s’élevant dans les alentours de 37 degrés) nous enveloppe. C’est très relaxant.

Nous profitons ainsi de l’endroit durant une heure, alternant les moments de détente entre immersion dans l’eau et repos sur la berge (la chaleur extérieure étant trop élevée pour rester une heure entière dans l’eau).

Rotorua Kerosene Creek VincentKerosene CreekRotorua Kerosene CreekRotorua Kerosene Creek nous

Après quoi, nous allons déjeuner (des pâtes chauffées sur notre fidèle -et tout aussi efficace- réchaud maison) avant de nous diriger vers le parc “Wai-O-Tapu”. Ce dernier encercle des activités géothermiques impressionnantes qui font la réputation de Rotorua, la rendant incontournable.

Malheureusement, le parc est bondé. Il y a tant de monde que nous passons presque dix minutes pour trouver une place où nous garer.
Nous n’avons aucune envie de nous retrouver noyés dans une foule de touristes, et nous préférons donc reporter notre venue à demain matin, dès l’ouverture du parc.

Nous rebroussons donc chemin, et allons à la rencontre des “Mud Pools” (Piscines de Boue) situées non loin du parc.
Derrière des barrières de bois se trouvent alors des bassins de boue desquels se dégage une forte odeur de soufre.
La vase, chauffant entre 60 et 80 degrés (et pouvant atteindre les 100 degrés), bouillonne sous nos yeux en projetant régulièrement de la boue dans les airs.
L’odeur n’est pas franchement agréable mais le spectacle naturel est très intéressant à observer !

Rotorua Mud poolRotorua Mud Pool

Puis, nous retournons dans le centre de Rotorua où nous nous baladons tranquillement, flânant dans les rues et entrant dans les quelques boutiques de souvenirs (encore ouvertes).

Après quoi, nous retournons à notre “camping” situé à environ trente minutes de la ville.
Ce dernier se situe à l’entrée d’une forêt et, à la tombée de la nuit, nous avons alors la chance de voir un possum grimper aux arbres juste devant nous, avant de disparaître dans les branches.

 LE PETIT PLUS

La ville se trouve sur le plateau volcanique, et est l’un des sites géothermiques les plus actifs au monde.

Rotorua est la terre ancestrale des Ta Arawa, un peuple maori arrivé depuis plus de 600 ans.
Les Maoris sont encore très attachés à cet endroit de par son activité géothermique, son caractère volcanique et son lien avec la nature.

Depuis le 19ème siècle, beaucoup de Maoris se déplacent jusqu’à Rotorua afin de se reconnecter avec la nature.  Certains Maoris continuent de pratiquer une cérémonie pour le moins étonnante (à nos yeux d’Européens) : suite à la naissance de leur bébé, ils viennent jusqu’ici afin d’enterrer le placenta (qui fut congelé entre temps et transporté dans une glacière). Cela représente, pour eux, un retour aux sources.

Et n’hésite pas non plus à nous laisser un petit commentaire 😀

4 réponses
  1. piguet
    piguet dit :
    Bonjour les amis,

    quelle plaisir d’avoir de vos nouvelles du bout du monde,
    jeannette et moi,nous sommes seulement à 1500 kms de thouars en andalousie depuis près de 2 semaines.
    nous avons eu l’adresse du blog par gaetan.
    nous vous envoyons de gros bisous à tous deux,
    vous avez fait le bon choix de voyager,
    merci pour ces superbes photos!
    serge & jeannette

  2. Sandrine
    Sandrine dit :
    Coucou,

    Je ne sais pas si vous comptiez faire un tour dans le musée ? Sinon dommage qu’il était fermé…
    Bon ils se sont pas trop foulé pour le nom du lac… C’est le deuxième plus grand lac, on va l’appeler « deuxième lac » ! 😀
    En tout cas c’est impressionnant toutes ces eaux chaudes et ces piscines de boue. Même si l’odeur ne devait vraiment pas être agréable, ça devait être intéressant à observer. Mais vaut mieux éviter de se recevoir une éclaboussure !

    Cette ville a vraiment l’air intéressante à visiter. J’attends la suite du récit de votre séjour à Rotorua. Et j’espère que vous avez pu visiter le parc “Wai-O-Tapu” un peu plus au calme 🙂

  3. Maëva & Vincent
    Maëva & Vincent dit :
    : Bonjour à tous les deux (enfin, à tous les trois avec Milou ! :D)
    Ça nous fait plaisir d’avoir de vos nouvelles et un petit commentaire de votre part, c’est sympa !
    L’Andalousie doit également être un très bel endroit ! On espère que vous avez beau temps et que vous profitez bien.
    Merci pour votre message en tout cas, et à « bientôt » !
    Bisous de nous deux !!

    : Non, nous ne comptions pas aller visiter le musée (il y a tant de choses à voir à Rotorua qu’il nous aurait fallut plusieurs jours -et un plus gros budget :p- pour avoir le temps de tout faire !)
    Et en effet, cet endroit est incroyable ! L’activité géothermique qui se trouve dans cette ville démontre à quel point la nature peut être incroyable.. C’est super de le voir de ses propres yeux !
    (Et oui, l’odeur d’œuf pourri est très forte et plutôt désagréable mais ça met dans l’ambiance ^^)

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] cela ne nous a pas empêché d’avoir de vrais coups de cœur dont : Rotorua, Tongariro et Abel Tasman qui sont définitivement les endroits que nous avons préféré et qui […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *